La traversée de Paris

10 Km à pieds

La Boulangerie-Pâtisserie Vandermeersch et sa magnifique façade début XXe tranchent sur cette zone grise. D’abord parce que Stéphane et Céline Vandermeersch forment un joli couple souriant, avenant, bosseur et très sympa. Présents depuis 1999 (après une formation drastique chez Fauchon et Ladurée pour Stéphane ainsi que des affaires antérieures en Picardie et Normandie), l’un et l’autre concèdent un coup de cœur pour l’établissement ainsi que le confie Céline : « La boutique date du XXe mais elle pourrait même dater du XIXe. On peut voir des photos très anciennes, notamment sur notre site. La boutique existait déjà à l’époque de l’Exposition Universelle mais il y a des photos encore antérieures à cela avec des femmes en robes longues jusqu’aux pieds donc 1890 environ. Malheureusement l’intérieur avait déjà été refait très moderne lorsque l’on a repris, c’est dommage. »
Céline encore qui, licenciée en sociologie, a également travaillé chez Ladurée puis Michel Galloyer (Grenier à pain). Dix-sept salariés à plein-temps (contre trois à leurs débuts) constituent une forme de consécration professionnelle, en tout cas un haut lieu gastronomique plébiscité par une très ancienne clientèle (qui n’hésite pas à traverser Paris pour le fameux Kouglof de Stéphane) et honoré par les professionnels (Meilleure Galette de Paris par le Figaroscope en 2001, puis pâtissier de l’année 2002 par le Guide Champérard, Classé 1er par le Figaroscope en 2009 pour son mille-feuille). La proximité du Bois de Vincennes invite aux pique-niques et, donc, à une halte chez les Vandermeersch que nous conseillerons vivement.

278, avenue Daumesnil
75012 Paris
Métro Porte Dorée
Tél. 01 43 47 21 66

c.vandermeersch@orange.fr
www.boulangerie-patisserie-vandermeersch.com

 

En quelques minutes, nous atteignons le boulevard Poniatowski (le maréchal et non pas le ministre de Giscard) c’est-à-dire le Bois de Vincennes, son lac, ses cygnes noirs d’Australie, ses canards cols verts, ses hirondelles de cheminées et autres figures exotiques. Et notamment ce Temple Bouddhique Kagyu-Dzong (et non pas bouddhiste), d’obédience tibétaine sous la responsabilité de Lama Gyourmé.
La Pagode du Bois de Vincennes est une bien belle curiosité architecturale (un vestige de l’Exposition Coloniale de 1931, restauré en 1977) qui abrite le plus grand bouddha d’Europe (9 m de hauteur) recouvert de feuilles d’or. « Nous dispensons des Enseignements et des introductions à la Méditation sont proposées régulièrement pour les débutants, il y a également des cours de hatha yoga », nous édifie Bernadette, secrétaire générale du Centre Kagyu-Dzong qui, sans la moindre approche prosélyte nous rappelle, pour résumer, que « le but du bouddhisme c’est de faire la paix en soi, apprendre à rejeter ce qui est négatif… ». Vaste programme que nous tenterons d’appliquer en rentrant en métro…

Route de Ceinture du Lac Daumesnil – Paris 12e
M° Porte Dorée
Secrétariat : 01 40 04 98 06
ouvert du mardi au vendredi de 14 h à 17 h
Pour les horaires de Méditation, d’Enseignements et programmes du week-end contacter le secrétariat ou consulter le site Internet
Coût de la séance de Hatha Yoga : 15 €
Participation libre pour les méditations

www.kagyu-dzong.org