L'art à la rue !

MARCHÉ PARISIEN DE LA CRÉATION

Cigale Mag n° 40
Septembre 2011


Photos : Nicolas Schiffmacher
Photos : Nicolas Schiffmacher
Jusqu’ici, « faire descendre l’art dans la rue » était la formule consacrée pour parler de tout ce qui avait trait à la culture hiphop. Mais dans le cas du Marché de la Création, l’expression est à prendre stricto sensu…


Depuis 1994, chaque dimanche, ce sont quelque cent vingt artistes qui investissent le terre-plein central du boulevard Edgar Quinet, à deux pas de Montparnasse, pour un grand marché d’art à ciel ouvert. On y retrouve pêle-mêle des peintres, des sculpteurs, des artisans d’art, des photographes – la liste n’est pas exhaustive et évolue constamment.
Un jour par semaine, ces artistes venus des quatre coins du pays posent leurs œuvres boulevard Quinet comme de perpétuels voyageurs poseraient leurs valises, et rien que dans cette espèce de vagabondage artistique, il y a déjà quelque chose qui séduit le promeneur ; comme un drôle de parfum de bohème qui nous ramènerait un siècle en arrière…

LES INVASIONS BARBARES
Derrière le Marché Parisien de la Création, il y a le « marché aux navets », qui nous fait remonter au début du XXe siècle, quand Montparnasse était le quartier des artistes. Hugo, Delacroix, David ou Chateaubriand (qui ne naquirent pas monuments de la culture française gravés dans le marbre) y avaient usé leurs souliers – et même un peu leur santé. Aux alentours de 1900, c’est toute une turbulente et talentueuse jeunesse qui envahit le quartier sur les traces de leurs illustres aînés… Le nom qu’ils se donnent évoque Attila ou Gengis Khan : ils sont « la Horde de Montparnasse ».
La Horde réunit des sculpteurs, des peintres, des musiciens ; parmi eux, Chagall ou Modigliani, pour ne citer que les plus célèbres. Ces artistes se mirent à exposer leurs toiles à Montparnasse, non pas dans des galeries, mais directement dans la rue. Et puisqu’ils étalaient leurs œuvres à même le sol, comme des parterres de légumes, on se mit à parler de « marché aux navets ». Aujourd’hui, les artistes du Marché Parisien de la Création sont les héritiers en ligne directe de la Horde de Montparnasse. 

L'art à la rue !
À LA RENCONTRE DES ARTISTES
Qu’on ne s’y trompe pas : l’art sur le trottoir, ce n’est pas l’art qui fait le trottoir. Les artistes viennent au Marché de la Création parce qu’ils se reconnaissent dans l’esprit qui flotte chaque dimanche le long du boulevard Edgar Quinet, pas parce que les portes des galeries leur resteraient fermées. Nombreux sont ceux qui exposent en parallèle dans des circuits plus classiques, mais pour exposer sur le Marché, il leur faut venir présenter leurs œuvres en personne. Et voilà bien ce qui confère tout son charme à l’endroit : avant d’être une galerie à ciel ouvert, le Marché est un lieu de rencontre entre les artistes et le public.

GAGE DE QUALITÉ
On ne rentre pas comme ça sur le Marché de la Création, se prétendre artiste ne suffit pas. Ainsi, chaque candidat doit soumettre ses œuvres à un jury d’exposants qui acceptent (ou pas) de l’accueillir parmi eux. Certains exposeront régulièrement, d’autres occasionnellement, ce qui permet une certaine rotation des œuvres – pour le plus grand plaisir des visiteurs qui découvrent ainsi chaque semaine de nouveaux artistes. De plus, puisque la vocation du Marché reste attachée à l’originalité des œuvres qui y sont exposées, chaque pièce est signée et chaque série est limitée à dix exemplaires. Enfin, dernière précision et pas des moindres : le Marché n’étant ouvert qu’aux artistes et pas aux revendeurs, les œuvres s’échangent sans intermédiaire, au « prix atelier ». Mais ne parlons même pas d’acheter : déambuler boulevard Edgar Quinet un dimanche, c’est d’abord plonger dans le Montparnasse des artistes, pour une promenade qui est elle-même tout un poème… 



Tous les dimanches de 10h à la tombée de la nuit
Métro Edgar Quinet
Bus - 58, 91, 95
Renseignements et boutique Paypal :

www.marchecreation.com
L'art à la rue !

Alexis Sainte Marie




  

Arts | Cinéma | Expositions | Spectacles | Musique et Littérature